Violence politique à la Médina: Des jets de pierres et coups de poings au meeting de Benno

43

Encore une scène de violence dans la scène politique en cette période de campagne électorale. La commune de Médina s’est négativement illustré dans le banditisme politique ce lundi. En effet, des partisans du maire Bamba Fall et ceux de Cheikh Bâ appartenant à la coalition Benno Bokk Yakaar se sont violemment affrontés lors de leur meeting.

 

En cette période électorale, les responsables de la Médina organisaient, tour à tour leurs meetings, selon un protocole bien défini. Après le maire Bamba Fall et Cheikh Ba, c’était au tour du coordonnateur de l’Apr, Seydou Guèye, qui devait organiser un grand meeting. Toutefois, l’ordre protocolaire devait être respecté par les différents responsables de la commune comme cela s’est fait durant les deux précédents meetings. Selon notre source sur les lieux, c’est bien Seydou Guèye qui a été à l’origine des affrontements. En effet, il n’avait pas à donner la parole à ce jeune du nom de Mohammed Bachir Diagne, après la prise de parole de Cheikh Ahmed Tidiane Ba, ces deux ne s’entendant pas pour des questions politiques. C’est ainsi que les partisans du directeur de la CDC, ont refusé que ce jeune prenne la parole après leur leader. « Seydou Guèye devait respecter le protocole comme les deux précédents responsables l’ont fait pendant leurs meetings. Mais hélas, cela n’a pas été le cas », nous informe notre source.

Le maire Bamba Fall, a tenu à clarifier à Seydou Gueye qu’il avait tort de violer le protocole qui a marché depuis le début de la campagne. Le coordonnateur de l’Apr s’emporte et ses partisans veulent saboter le meeting qui avait déjà commencé à dégénérer avec des jets de pierre. Le maire Alioune Ndoye, tête de liste départementale de Benno a voulu calmer les ardeurs, en vain.

Un protocole lié à la distribution du temps de parole ainsi trahi par le ministre Seydou Guèye, aura été donc le nœud de l’incident.

Comments are closed.