Viol au Point E: Un taximan arrêté pour abus sexuel sur sa cliente

51

Rocambolesque cette affaire de viol qui a atterri au commissariat du Point E, et qui oppose une jeune femme à un chauffeur de taxi. Ce dernier qui avait pris la jeune femme pour une course aurait, à un moment, emprunté un chemin tortueux, avant d’abuser de sa cliente dans la pénombre.

 

Désormais, la jeune femme B. Ba prendra toutes les précautions avant de s’engouffrer dans un taxi. Agée de 22 ans et domiciliée à la Médina, elle a été victime de viol, selon ses accusations et a déposé une plainte ce 30 août, au niveau du commissariat du Point E. A l’en croire, la nuit des faits, c’est vers les coups de minuit qu’elle a emprunté un taxi pour se rendre au chevet de son cousin malade, demeurant à Thiaroye.

Bien installée sur le siège arrière, elle était plongée dans ses pensées, lorsqu’à un moment donné, elle a remarqué que le chauffeur de taxi avait emprunté un chemin tortueux, avant de se garer sur une ruelle sombre. Et avant qu’elle ne réalise ce qui était en train de se passer, le taximan avait fait le tour pour la retrouver à l’arrière. « Il m’a tout de suite étranglée et mordue à l’épaule droite. Et à cause de la violence et de la rapidité des faits, je me suis évanouie », a raconté B. Ba. Selon elle, c’est lorsqu’elle a repris connaissance, qu’elle s’est rendue à l’évidence, qu’elle venait de se faire violer. « A mon réveil, j’ai constaté des traces de sperme sur mes cuisses et sur mes parties intimes et j’ai également remarqué que j’étais à moitié nue et mon pantalon rabaissé », a-t-elle raconté.

La jeune femme poursuit qu’après avoir effectué son acte, le chauffeur a démarré pour prendre la fuite. Un moment qu’elle a mis à profit pour remonter dans le véhicule, pour crier de toutes ses forces et alerter les gens. D’ailleurs, c’est dans ces circonstances que de bonnes volontés se sont mises à la poursuite du taxi avant d’interpeller le chauffeur. Interrogé sur les accusations qui pèsent sur lui, le chauffeur N. Diop a adopté la stratégie de la dénégation, estimant avoir entretenu une relation sexuelle avec la fille mais avec son consentement. « C’est elle qui a commencé à me faire la cour dans le taxi. Elle m’a même proposé de se rendre au bar Chez Iba, mais finalement, on est tombés d’accord sur le prix de 10 000 francs », a indiqué le sexagénaire, rapporte actunet. Et selon lui, la passe a eu lieu à Fass, devant un bâtiment abandonné.

Quoi qu’il en soit, il faut noter que l’une des bonnes volontés qui ont permis son arrestation, a été entendue par les hommes du commissaire Thiam. Selon elle, c’est vers les coups de 3h du matin, alors qu’il était à la devanture de son domicile en compagnie de deux amis qu’un taxi les a dépassés à vive allure. Mais ce qui a le plus attiré leur attention, c’est qu’à l’intérieur du taxi, il y avait une femme qui criait au secours. « Tout de suite après, on a affrété un taxi pour se lancer à sa poursuite. Mais à un certain moment, le taxi du vieux a pris une ruelle du Point E et s’est retrouvé dans une impasse. Et c’est là qu’on l’a obligé à descendre, et il nous a dit que la fille voulait voler son argent », a raconté le témoin. Il a par ailleurs indiqué qu’au moment de son arrestation, « le taximan avait le pantalon baissé et la fille à moitié nue ». Toutes choses qui font que le taximan a été déféré au parquet.

Comments are closed.