Vente illicite de médicaments à Touba: Le Khalife général et l’ordre des pharmaciens engagent le combat

37

Les médicaments de la rue constituent une véritable problématique  de santé publique à Touba vue l’ampleur de leur présence dans la cité religieuse. Le khalife général compte y mettre un terme et l’ordre des pharmaciens indique déjà la direction.

Sur ordre du khalife général des mourides Serigne Moustapha Bassirou Mbacké, l’ordre des pharmaciens de Touba est monté au créneau pour indiquer la.direction à prendre dans le cadre de la lutte contre la vente illicite des médicaments de la rue à Touba.
Toutes les parties prenantes de cette lutte étaient réunies dans la salle des conférences de la résidence Khadimou Rassoul de Darou Marnane à Touba ce lundi.
Le professeur Serigne Omar Sarr de la faculté de médecine, pharmacie et d’ Odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a présenté une documentation basée sur une enquête bien fouillée de la vente des médicaments contrefaits, le danger que cela représente et des solutions ont été préconisées.
A cette rencontre , les forces de Défense et de sécurité qui jouent un rôle important dans la répression des contrevenants, les membres de l’ordre national des pharmaciens qui sont les représentants légaux de la profession, le représentant du Dahira Muxadimatul Xidma, le représentant des mutuelles de santé tous ont abondé dans le même sens.  » Il faut prendre des dispositions législatives et réglementaires adéquates pour éradiquer le marché illicite des médicaments en mettant surtout l’accent sur la sensibilisation sur le danger que représente la consommation des médicaments contrefaits ».
Mais d’après l’enquête du professeur Sarr 84% de la population de Touba a fréquenté les points de vente illicite et acheté les médicaments. Cela est dû à une ignorance du danger qu’ils encourent. Ainsi 52% pensent qu’il faut supprimer la vente illicite des médicaments qui est dû à l’aspect moins cher.
Thierno Amet DIONG ( Diourbel)

Comments are closed.