Sous haute surveillance : Kara ne veut pas de Brigade de recherches chez lui…

193

En attendant la tenue de sa conférence de presse, pour livrer sa version suite aux arrestations de ses proches par la gendarmerie, Serigne Modou Kara Mbacké a averti.

En effet,  353 personnes séquestrées et maltraitées ont été récemment découvertes dans ses centres de redressement.

Une unité de la section de recherches serait pointée en ce moment devant son domicile. Une liberté sous haute surveillance qu’il a tenu a dénoncer non sans interpeller le président  Macky Sall.

Comments are closed.