Sonko: « Que Macky Sall saches que nous avons des renseignements sur lui… »

47
Le leader du Pastef, Ousmane Sonko, a profité de sa conférence de presse, au lendemain de son audition devant le doyen des juges Maham Diallo, pour railler Macky Sall. Sonko lui a fait savoir que  l’opposition également, est bien renseignée sur ses moindres faits et gestes.
D’ailleurs, Sonko explique avoir en sa possession un document confidentiel et essentiel dans ce dossier (affaire Adji Sarr-Sonko) et qui risque de créer la surprise chez Macky Sall. Car, d’après lui, le chef de l’État avait demandé si c’était l’unique copie.
Que nenni ! Il y en avait d’autres, révèle Ousmane Sonko. ‘’Ce rapport, on l’a versé dans ce dossier. Les conclusions sont sans appel et c’est pourquoi je crois que Macky Sall va avoir la surprise de sa vie, parce qu’il ne croit pas que nous détenons ce document’’.
Et de poursuivre : ‘’Il parait que quand ce document lui a été remis, la première question qu’il avait posée, c’était : «J’espère que c’est la seule copie.» Eh bien, ce n’est pas la seule copie, parce que nous sommes dans un peuple de personnes dignes et de patriotes.  Dans un peuple qui n’aime pas l’injustice.’’
Ce qui fait dire à l’opposant Ousmane Sonko : ‘’Ce que Macky Sall doit savoir, autant il est renseigné sur nous, autant on est renseigné sur lui. Même quand il prend son petit-déjeuner, on sait ce qu’il a mangé. Donc, il n’a qu’à arrêter ses gesticulations.’’
Ce document en question, c’était un rapport d’enquête, relève-t-il lors de sa conférence de presse de ce vendredi 4 novembre. ‘’Par la grâce de Dieu, nous avons pu accéder à un document essentiel dans ce dossier. De quel document s’agit-il ? Il s’agit du procès-verbal d’enquête interne de la gendarmerie nationale. Le procès-verbal n°063-4 /4 /HC/CAB du 14 avril 2021, intitulé «Affaire capitaine Touré, feuillet 1 à 18». Lorsque les choses se sont passées, comme elles s’étaient déroulées l’année dernière, M. Jean-Baptiste Tine, qui est en ce moment le haut commandant de la gendarmerie, en bon soldat digne et loyal,  avait ordonné une enquête  qui avait été menée par le colonel Oumar Diouf et le colonel Crépin Arsène Sambou’’, a renseigné Ousmane Sonko.

Comments are closed.