Sonko face à la presse: « Je ne répondrai pas à la convocation.. »

2 827

À la veille de sa convocation à la brigade de recherches de la gendarmerie de Colobane, dans cette affaire de « Viols et menaces de mort » collée au leader du Pastef Ousmane Sonko, de nouvelles informations ont été données.

En effet, Ousmane Sonko ne compte pas déférer à sa convocation. Un refus qu’il a expliqué par son statut de député, encore qu’il est muni de son immunité parlementaire. Il a appelé tous les Sénégalais épris de paix et de justice à faire face à ce régime dont le chef ne connaît que les rapports de force. Mieux, il informe que « le procureur de la République Serigne Bassirou Gueye avait déjà donné des consignes, afin que je sois arrêté et placé sous mandat de dépôt dès que je me présente à la gendarmerie »

Sonko  se convainc que les accusations portées contre lui, relèvent d’un plan ourdi par le président Macky Sall pour le déstabiliser politiquement.

Après avoir précisé les raisons pour lesquelles, il fréquentait le salon de massage « Sweet Beauté », en rapport avec son état de santé, le chef de file du parti Pastef a regretté ce qu’il qualifie de « tortures psychologues ». Il renseigne que « la gérante du salon qui m’a pratiquement disculpé durant son audition, fait l’objet d’acharnement et de menaces ». Sonko semble même en savoir davantage dans ce dossier que ses bourreaux. En tout cas, il a révélé des faits qui se sont passés dans le cercle de ses pourfendeurs.

Comments are closed.