Saisine du Conseil constitutionnel : Pape Diop se démarque de Cheikh Abdou Mbacké Bara Doli

187

L’affaire de la saisine du Conseil Constitutionnel par le député Abdou Mbacké Dolly se poursuit, renseigne les Echos.

Après le Pds, l’auteur s’est mis à dos son parti. Les quatre autres députés de Bokk Gis Gis ont eux aussi refusé de signer la saisine agissant en parfaite entente avec le Pds.

Pape Diop pense aussi la même chose. Pour  le Patron de Bokk Gis Gis, dans cette histoire, les règles ont été faussées depuis le départ, parce que dans un groupe parlementaire, il y a une certaine discipline à respecter.

« Quand on est dans un parti, un groupe parlementaire, la règle la plus élémentaire, c’est de respecter l’esprit de groupe. Quand on a une idée, on la présente aux membres du groupe pour bénéficier de la solidarité des membres », déclare le leader de Bokk Gis Gis.

Selon lui, si tout s’était passé normalement, c’est  eux qui devraient porter le combat.(…).Il y a une certaine discipline à respecter en politique, prévient-il.

Ce qui signifie en clair que le député de Bokk Gis Gis Abdou Mbacké Dolly a été désavoué par son propre camp dans le combat qu’il mène pour saisir le Conseil Constitutionnel, relativement à l’adoption de la loi sur l’état d’urgence et l’état de siège.

 

Comments are closed.