Retour de parquet pour Boubacar Seye, son avocat dans tous ses états

282

En France lorsque le procureur sollicite l’avis du tribunal de grande instance, cet avis le lie, ce qui n’est pas le cas au Sénégal.

Donc finalement cette procédure ne servira absolument à rien. « Je pense personnellement qu’on va tout droit vers une instruction » se désole l’avocat.

« Le constat qu’on a fait ces derniers temps, surtout lorsqu’il s’agit de lanceurs d’alerte ou d’acteurs de la société civile, on les poursuit, les place sous mandat de dépôt et au bout d’un certain temps, on les libère et puis l’affaire s’arrête là’’, s’alarme Mr Diallo.

La robe noire estime que cela ressemble à bien des égards, à une sorte de tentative d’intimidation ou de liquidation des acteurs de la société civile.

D’ailleurs, certaines organisations de la société civile se mobilisent à Dakar pour la libération de Boubacar Seye.

Comments are closed.