Réduction de peine en Espagne: La condamnation de Bara Ndiaye qui avait égorgé sa femme, réduite de 8 ans

45

Dans la nuit du 24 septembre 2018, Maguette Mbengue a été égorgée par son mari après avoir subi 80 coups de poignards au corps, sous le regard impuissant de ses enfants. Les faits se sont déroulés à Bilbao, en Espagne.

 

Après avoir commis son crime odieux, le mari d’origine sénégalaise est allé se cacher à Mutriku, une ville basque. Arrêté par la police, il sera jugé et condamné à 37 ans de prison ferme. Mais d’après le site El pais, la Cour suprême espagnole a réduit la peine de prison de Bara Ndiaye de 37 à 29 ans après avoir accepté son appel.

Ladite Cour motive sa décision par le fait que les filles du couple sénégalais n’avaient pas souffert psychologiquement lorsque mari avait tué son épouse, Maguette Mbengue, dans la maison familiale de Bilbao.

Pour rappel, Bara faisait subir à sa femme des menaces, du harcèlement et des abus économiques depuis des mois. Après l’avoir poignardée plus de 80 fois, il a abandonné leurs filles, qui avaient deux et quatre ans à l’époque. Ces dernières ont passé plus de sept heures à la maison avec le corps de leur mère.

La Cour suprême a également noté qu’il n’a jamais été prouvé que les enfants ont subi un traitement spécifique prescrit par un médecin, seulement que les mineurs aient reçu une thérapie.

Pour rappel, après le crime odieux, les deux enfants ont présenté des problèmes psychologiques, émotionnels, cognitifs et comportementaux, et l’un d’eux a développé un mutisme. Lorsque la peine a été prononcée en décembre 2021, trois ans après le meurtre, les deux filles étaient toujours en thérapie.

Comments are closed.