Recul démocratique et 3è mandat: Idy recrute des américains pour villipender Macky Sall

364

           

Idy serait convaincu que les États-Unis, en tant que champions des valeurs démocratiques, ont l’obligation morale de se tenir aux côtés du peuple sénégalais en cette période cruciale. Conscient des risques potentiels pour le progrès démocratique au Sénégal, l’ancien allié de Macky Sall qui a pris des mesures décisives en engageant l’assistance de deux défenseurs des droits de l’homme des États-Unis, vise à amplifier les inquiétudes quant à la situation du Sénégal, au sein de la sphère politique américaine et à attirer l’attention sur les défis imminents auxquels la démocratie sénégalaise est actuellement confrontée.Rappelons que le Sénégal a longtemps été considéré comme un brillant exemple de démocratie en Afrique de l’Ouest. Mais les développements récents ont suscité des inquiétudes quant à la trajectoire politique du pays. La rumeur selon laquelle le président Macky Sall aurait l’intention de briguer un troisième mandat controversé lors des prochaines élections a suscité des débats houleux et fait craindre un éventuel recul démocratique.

De plus, le principal adversaire de Sall, Ousmane Sonko, est aux prises avec des problèmes juridiques croissant. Cette situation a soulevé des questions sur l’équité et l’intégrité de l’environnement politique dans lequel l’élection présidentielle de 2024 aura lieu. La conjonction de ces circonstances a alimenté de profondes inquiétudes tant au Sénégal qu’à l’étranger.

À la lumière de ces tendances déconcertantes, Idrissa Seck a lancé un appel aux États-Unis pour soutenir et sauvegarder activement les principes démocratiques au Sénégal. En attirant l’attention sur ces défis, I ’ex-président du CESE cherche à « encourager l’examen international et à s’assurer que les normes démocratiques sont respectées tout au long du processus électoral à venir ».

A noter que l’ancien Premier ministre, qui a quitté la mouvance présidentielle, a annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2024, et a déclaré publiquement que Macky Sall n’a pas droit à une 3e candidature et encore moins à un 3e mandat.

Comments are closed.