Rapport Cour des comptes: Le gouvernement sous haute surveillance du FMI pour la suite…

38

Réagissant à la publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion du Fonds Force-Covid-19 pour lequel le FMI a apporté une contribution à hauteur de 40%, le représentant de l’institution de Bretton Woods au Sénégal a d’abord salué la capacité et l’indépendance de ladite institution.

Mesmin Koulet Vickot promet que le Fmi sera attentif, à la suite que le Gouvernement donnera à ce rapport. Du reste, à la suite de la dernière revue satisfaisante, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international a décidé que le Sénégal devrait s’engager dans une Evaluation post-financement (Epf).

D’après M. Koulet-Vickot, ce mécanisme est réservé aux pays qui ont une dette auprès du Fmi qui dépasse de 200% leur quote-part.
Quant aux irrégularités sérieuses relevées, il dit avoir l’assurance du Ministre de la Justice que le dossier a été transmis au Procureur de la République et invite à laisser le processus judiciaire suivre son cours.

Mais le plus important à ses yeux, c’est que le Gouvernement adopté un plan d’action, avec des comptes rendus réguliers, pour mettre en œuvre les recommandations de la Cour des comptes afin d’éviter que de pareilles irrégularités ne se reproduis nt à l’avenir.

Il salue les récentes réformes entreprises dans ce sens : l’adoption d’un nouveau code des marchés publics pour mieux encadrer les procédures dérogatoires, le renforcement du dispositif de transferts monétaires, qui règle une des lacunes ayant favorisé ces irrégularités ou encore le compte unique du Trésor, une avancée majeure dans l’exécution budgétaire.

Comments are closed.