Mort de François Mancabou: Les condoléances de Sonko et la promesse faite à sa famille

51
Comme promis lors de sa dernière sortie médiatique, le leader de Pastef, Ousmane Sonko est allé, hier vendredi 19 août 2022, présenter ses condoléances à la famille de François Mancabou. L’ancien commando de l’armée sénégalaise reconverti garde rapproché, est mort dans des circonstances troubles en détention alors qu’il était arrêté dans le cadre de l’affaire dite « Force spéciale ». 

 

Au chevet de la famille Mancabou, le maire de Ziguinchor a pris un engagement de taille qu’il a dévoilé dans un post sur sa page Facebook. « J’ai été présenter mes condoléances à la famille de François Mancabou ce vendredi 19 Août 2022.
J’ai trouvé des parents et proches dignes, croyants et surtout déterminés à aller jusqu’au bout pour que la lumière soit faite et que les assassins de François soient identifiés, arrêtés, jugés et condamnés », a d’emblée souligné Ousmane Sonko.
Avant d’ajouter: « Nous leur avons assuré de notre soutien inconditionnel et de notre entière solidarité afin que l’impunité cesse et que les crimes d’Etat soient punis sans concession. #Haro sur les assassins de François Mancabou, Idrissa Goudiaby et Abdallah Diatta. #Haro sur les bouchers de mars 2021. ».
Face à la presse mercredi dernier, le leader de Pastef a révélé que d’après des informations que lui auraient rapporté les avocats du défunt garde du corps de Cheikh Tidjane Gadio, François Mancabou aurait été torturé pour avoir refusé de signer un procès-verbal d’audition préfabriqué dans lequel il devait reconnaître avoir reçu des ordres de Sonko pour poser des actes séditieux.

Comments are closed.