Meurtre à Kaffrine : Le présumé coupable se livre aux gendarmes après 3 ans de cavale

156
Les éléments de la brigade de gengarmerie de Kaffrine ont reçu la visite surprise d’un hôte de marque, hier dimanche.

Le berger A.Ka qui avait, en 2017, pris la fuite suite à la mort de son ami et collègue Tabane Dème qu’il aurait tué, a finalement décidé, aprés trois ans de cavale, de se livrer aux gendarmes de la brigade de Kaffrine.

Le 10 octobre 2017, en pleine forêt de Guidoyél (département de Maléme Hodar) les deux amis qui conduisaient leurs troupeaux, se bagarrent violemment. Ivres comme des Polonais, armés de machettes et de gourdins, ne se font aucun cadeau.

A.Ka prend le dessus et plante plusieurs coups de machette à Tabane Dème. Affaibli, il s’écroule et se vide de son sang. Conscient de la gravité de son acte, A.Ka dont les parents étaient déjà au courant de son forfait, est subitement devenu introuvable.

Ainsi, le berger A.Ka qui n’a jamais voulu répondre de ses actes, abandonne son épouse et ses trois enfants. Ce, pendant trois bonnes années.

A la quête de tranquilité et de quiétude, sans succés, A.Ka contre qui le procureur de la République du tribunal de grandes instances de Kaolack avait décerné un mandat d’arrêt depuis 2017, décide de mettre un terme à sa cavale et de retourner parmi les siens.

C’est ainsi qu’il débarque chez lui, à Guidoyél pour, dit-il, se rendre aux pandores de la brigade de gendarmerie de Kaffrine qui, depuis lors, le cherchaient en vain.

Hier dimanche, vers 11 heures, alors qu’un calme plat régnait dans les locaux de ladite gendarmerie, A.Ka qui avait demandé à son père de l’accompagner, débarque à la brigade de Kaffrine. Sans tarder, dans la forêt de Guidoyél, déroule le film de son crime. A.Ka sera déféré ce lundi au parquet de Kaolack, pour meurtre.

Comments are closed.