Apr de Matam: Le 1er adjoint au maire de Ourossogui quitte Macky Sall

53

C’est la crise au sein de l’Alliance pour la République (APR) de la commune de Ourossogui. Le premier adjoint au maire, Djiby Nalla Sy et son mouvement politique Jikké Bamtaare, ont décidé, à l’issue d’une assemblée générale, de geler leurs activités au sein du parti au pouvoir. Ils fustigent 11 ans de compagnonnage avec Macky Sall, sans satisfaction. « Enquête »

 

La vente des cartes de l’APR, annoncée pour les jours à venir dans la région de Matam, ne s’annonce pas sous de bons auspices, particulièrement dans la commune de Ourossogui. C’est, en effet, samedi dernier, dans le domicile du premier adjoint au maire Djiby Nalla Sy, au quartier Mango, que les militants et sympathisants du mouvement Jikké Bamtaré, vêtus de rouge, ont, à l’unanimité, validé l’idée de ne plus participer aux activités de l’APR, jusqu’à nouvel ordre.

“Considérant les conclusions de la réunion du Bureau de la coordination de Jikké Bamtaare de Dakar, tenue le 15 janvier 2023 aux Parcelles Assainies ; considérant les conclusions des rencontres de la Coordination des jeunes et celles des sages de Jikké Bamtaare de Ourosso gui tenues le 21 janvier à Ourossogui ; considérant les conclusions issues de la session extraordinaire de la Coordination des femmes de Jikké Bamtaare du 28 janvier à Ourossogui; Jikké Bamtaare décide de se réserver le droit de geler ses activités politiques dans l’APR, si rien n’est fait pour les différentes composantes du mouvement, dans les meilleurs délais”, a déclaré son porte-parole du jour.

Cette rupture, bien que provisoire, peut avoir de grandes conséquences au sein de la mouvance présidentielle à Ourossogui. Le maire Moussa Bocar Thiam, récemment promu ministre de la Communication et des Télécommunications, a comme premier collaborateur à la municipalité, Djiby Nalla Sy.

Les deux hommes, au grand bonheur de Macky Sall, avaient fait cause commune aux dernières élections locales, pour triompher devant Samba Ciré Dia, animateur d’une liste parallèle. Un énième sacrifice de l’ingénieur agronome ignoré, une suite d’une longue série de déceptions et de frustrations remontant à 2012.

Et pourtant, le mouvement Jikké Bamtaare aurait toujours eu un impact sur les résultats des joutes électorales à Ourossogui et même dans le département de Matam. »Jikké Bamtaare est l’un des actionnaires majoritaires de tous les succès du président de la République Macky Sall dans la commune de Ourossogui et le département », rappelle Mamadou Tapa Sy, le porte-parole.

La seule fois où le candidat du BBY n’a pas eu le soutien de Jikké Bamtaare, il a mordu la poussière. C’était lors des Locales de 2014. « Jikké Bamtaare est et demeure incontournable dans la situation géopolitique et géostratégique de la commune de Ourossogui »,déduit-il.

La déception est d’autant plus profonde qu’elle semble sans fin. Finalement, c’est à 10 mois de l’élection présidentielle, que le mouvement politique s’est décidé à révéler aux yeux du monde, le chiffre zéro qui a encadré son compagnonnage avec le Président Macky Sall.

Comments are closed.