Lendemain d’audition: « Macky Sall ne peut rien contre Ousmane Sonko »

35

« Bëuy bou soné matt » c’est le nouveau nom de code de la police anti-républicaine devant les échecs à répétition du pouvoir face à l’opposant Ousmane Sonko.

Dans une déclaration faite ce vendredi 4 novembre, Ousmane Sonko a dénoncé le kidnapping de ses gardes du corps alors qu’il était en audition dans le bureau du doyen des juges.

Le leader de Pastef de préciser à l’endroit de Macky Sall que « si vous pensez que les 5 éléments enlevés par la gendarmerie représentent l’essentiel de ma sécurité, vous vous plantez le doigt dans l’oeil ».

En effet, il faut reconnaître que des milliers de jeunes inconditionnels de l’opposant sont prêts à se sacrifier pour lui. « Il suffit que je lance un appel dans ce sens pour vous prouvez que je suis bien en sécurité ».

À l’endroit des régulateurs sociaux comme les marabouts, Ousmane Sonko leur a demandé d’élever la voix avant que l’irréparable ne se produise dans ce pays.

« En mars 2021, le pouvoir était à terre, mais nous avions accédé à la demande des khalifes pour apaiser la tension ».

Aujourd’hui que Macky Sall se permet d’agresser, de tuer et de mettre en prison des opposants pour les éliminer de la présidentielle 2024, le leader de Pastef s’interroge sur leur mutisme.

Comments are closed.