Le Pakistan adopte de nouvelles lois pour castrer chimiquement les violeurs

174

Le Pakistan a introduit de nouvelles lois qui verront certains violeurs castrés chimiquement à la suite du tollé public contre la violence sexuelle dans le pays.

Le Premier ministre Imran Khan et son cabinet ont approuvé la mesure légale le mois dernier, et le président Arif Alvi l’a signée aujourd’hui.

La castration chimique implique l’utilisation de médicaments pour réduire la testostérone et elle est utilisée pour les pédophiles en Indonésie depuis 2016 et les violeurs d’enfants en Pologne depuis 2006.

Il s’inscrit dans le cadre d’une série de mesures qui seront introduites au Pakistan pour lutter contre les abus sexuels, notamment la création d’un registre national des délinquants sexuels et la protection de l’identité des victimes.

MidiActu avec Mail Online


Comments are closed.