Laxisme de l’État sur les inondations: L’ONAS se cache derrière un « sabotage » imaginaire

40

L’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) informe, à travers un communiqué, qu’il a découvert, dans la nuit du 5 au 6 août 2022, des sacs remplis de sable à l’intérieur des canalisations d’évacuation des eaux pluviales, aux quartiers Diamaguène et Sampathé dans la ville de Thiès. Une information indigeste au yeux des populations qui rappellent que l’entretien des reseaux d’assainissement, le travail pré-hivernal et le curage des égouts et canaux, sont du ressort de l’ONAS.

 

Le document renseigne que « ces actes de sabotage sur le bien public entraînent une perturbation dans l’évacuation des eaux et subséquemment des inondations et des nuisances aux populations ».

Selon l’Onas, ces actes sont manifestement malveillants et ont conduit l’ONAS a porté plainte contre X pour que les auteurs puissent être recherchés et punis conformément à la loi.

Par ailleurs, l’ONAS constate aussi à Dakar que les flexibles des dispositifs de pompage sont souvent agressés.

Au regard de ces actes, de nature à perturber le fonctionnement normal des ouvrages, renseigne toujours le communiqué, note E-média, l’ONAS en appelle au sens civique de tous pour préserver le bien public.

À travers l’impertinence de ce communiqué, autant comprendre que la direction de l’ONAS cherche à tirer la couverture de son côté pour se dédouaner.

Mais aussi, ce communiqué a tout l’air de faire croire que les 766 milliards F Cfa destinés à la lutte contre les inondations ont été utilisés à bon escient malgré la récurrence des inondations. Ce qui est archi faux…

Comments are closed.