Homosexualité, terrorisme: Yewwi Askan Wi peaufine des propositions de loi

23

En conférence de presse, les nouveaux députés de la coalition Yewwi Askan Wi ont annoncé plusieurs propositions de loi à l’Assemblée nationale.

 

Les députés de Yewwi Askan Wi veulent changer les choses au niveau de l’Assemblée nationale. En conférence de presse ce lundi, Biram Soulèye Diop et Cie promettent des propositions de lois sur le code électoral, sur le contenu local, le terrorisme et l’homosexualité.

« Nous avons une pleine conscience et une pleine maîtrise de ce qui nous attend. Cette saisine qui existait dans ce qu’on appelle l’initiative des lois, qui a toujours été laissée au pouvoir exécutif. Ce qu’il y avait avant n’existe plus. Aujourd’hui, le Parlement à travers les députés de Yewwi Askan Wi prendra l’initiative des lois à travers un certain nombre de propositions de lois », a promis Biram Soulèye Diop, président du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi.

« Nous allons faire des propositions de loi pour avoir un code électoral qui nous permettra de ne plus jamais revenir sur les questions de contestation, de combats politique inutiles et des débats pré-électoral sans fin sur la lisibilité du vote sur la lisibilité des mandats que l’on donne à ceux qui seront candidats », a-t-il ajouté.

Les parlementaires de Yewwi ont également proposé une loi pour criminaliser l’homosexualité et de réviser la loi sur le terrorisme.

« Le problème, c’est qu’il y a une disposition légale qui n’est pas précise sur la criminalisation de l’homosexualité. La loi pénale est précise, on ne peut pas interpréter, elle ne souffre pas d’interprétation la loi pénale. Nous voulons une criminalisation de l’homosexualité et nous allons travailler à ramener sur la table une proposition de loi. Une révision de la loi sur le terrorisme pour la ramener à sa raison objective », a indiqué Biram Soulèye Diop.

Le maire de Thiès Nord estime que la loi sur le contenu local est insuffisante. Selon lui, elle est inappropriée à « protéger nos entreprises nationales. On la remettra sur la table ».

De son côté, Bara Gaye est revenu sur la répartition des commissions au niveau de l’Assemblée nationale. « Les commissions étant listées de 1 à 14, Benno Bokk Yakaar doit prendre les 7 premières places, sinon ce qui s’est passé lors de l’installation du bureau va se reproduire », a averti l’opposant et maire de Yeumbeul.

Comments are closed.