Gervais Martel, ancien président de Lens : « Diouf a annoncé 3 fois le décès de sa grand-mère pour justifier des absences »

175

Ancien entraîneur du RC Lens de 1982 à 1985, Gérard Houllier n’a jamais été présidé par Gervais Martel. Mais les 2 hommes se connaissaient bien.

Après le décès de Gérard Houllier à l’âge de 73 ans, l’ancien président lensois a livré pour L’Equipe du Soir des anecdotes à propos des départs de deux de ses joueurs vers Liverpool, alors entraîné par celui qui a été professeur d’anglais : « J’ai 2 souvenirs sur Liverpool. Quand il part là-bas, il m’appelle et il me dit : « J’ai un joueur chez toi qui m’intéresse, c’est Vladimir Smicer ».

Et je lui dis : « Oui mais bon, je l’utilise un peu quoi ! » Mais il était tellement sympa et convaincant, puis Vladi voulait y aller évidemment ! Puis il y a eu le transfert d’El Hadji Diouf en 2002.

Il nous fait une saison exceptionnelle. Ils se mettent dessus à l’issue de leur saison fabuleuse. Je ne vais pas vous dire que j’ai poussé un soupir de soulagement parce que je l’adore El-Hadji Diouf, mais il était imprévisible.

Il part là-bas au terme d’une discussion intéressante pour le RC Lens car c’est le plus gros transfert que j’ai jamais fait Un jour Gérard m’appelle et me dit : « Dis donc ton Diouf, sa grand-mère elle est morte ? Je lui dis oui elle est déjà morte 3 fois ! » On en a encore parlé avec lui à l’enterrement de Papa Bouba Diop car il m’avait fait le coup 2 ou 3 fois.

C’était juste une fausse excuse parce qu’il était parti quelque part et n’était pas rentré. »

Comments are closed.