François Mancabou torturé à mort: Sa famille reçoit le permis d’inhumer et exige la lumière

63

Du nouveau dans l’affaire François Mancabou, l’élément supposé appartenir à ce que l’État appelle « Force spéciale », décédé le 13 juillet à l’hôpital Principal de Dakar alors qu’il était en garde à vue prolongée. La famille du défunt a reçu les documents leur permettant de procéder à l’inhumation de leur fils.

 

L’annonce a été faite par Me Amadou Diallo, avocat de la famille. En plus de ce nouveau fait, ce qu’il faut porter à l’attention de l’opinion, a ajouté la robe noire sur la Rfm, « c’est que les résultats des analyses psychologiques sont disponibles sauf qu’ils ne nous ont pas encore communiqués puisque je suis hors de Dakar ».

L’avocat de la famille invite le parquet à aller vite dans l’enquête et également qu’une information judiciaire soit ouverte dans la meilleures délais puisque, a-t-il souligné, « nous maintenons toujours notre position à savoir que François Mancabou a trouvé la mort à la suite de tortures qu’il a subies au niveau de la sûreté urbaine et c’est là que nous nous battons par tous les moyens pour apporter les preuves ».

Comments are closed.