Fête Saint Sylvestre : Le préfet de Dakar confine les fêtards et « barricade » la place de l’Indépendance

212
L’autorité préfectorale de Dakar a publié un arrêté interdisant le traditionnel rassemblement à la Place de l’Indépendance à l’occasion de la fête de fin d’année. Ainsi que tous les autres rassemblements dans d’autres lieux publics. Une décision qui fait suite à la propagation inquiétante de la pandémie du coronavirus dans le pays. Alioune Badara Samb invite les concitoyens à rester chez eux.

Le Covid-19 tient tête Dakar 

Pour cette fin d’année, ce sera zéro festivité. “Je voudrais juste rappeler que monsieur le ministre de l’Intérieur a pris des mesures fermes relayées par le gouverneur de région sur instruction de son excellence, le président de la République relativement à la mise en œuvre de certaines règles qui s’adossent au respect des gestes barrières“, a déclaré le Préfet de Dakar sur Rfm.

Pas de rassemblements dans la capitale

Alioune Badara Samb de porter l’interdiction des “rassemblements qui avaient l’habitude d’être organisés la nuit du réveillon du 31 décembre” en raison de la propagation du covid-19. “Je voudrais lancer un appel aux Dakarois pour que, ce que nous connaissions avant, au niveau de la place de l’indépendance, de la place de l’Obélisque, de la porte du millénaire, que cela ne soit pas de mise“, a-t-il prévenu indiquant que des dispositions ont été prises pour que ces rassemblements cessent comme ça se fait depuis quelques temps.

Ouverture des restos jusqu’à minuit…

Les restaurants continueront à fonctionner. Mais seulement jusqu’à minuit comme c’est le cas, note le préfet. Pour les dancings, l’interdiction est de mise. “Il n’est pas question qu’on puisse encore tenir des soirées dansantes dans les dancings“, a martelé M. Samb.

La musique pour adoucir les moeurs

A noter que les allègements qui ont été accordés par rapport à l’usage de la musique dans les restaurants en plein air ne “posent pas problème“. Seulement, l’autorité veut que cela se fasse dans le respect des gestes barrières.

 

Comments are closed.