Éventuel 3è mandat: Quand le silence de Youssou Ndour devient coupable !

44
Attaqué via son groupe de presse mais plongé dans un silence assourdissant, Youssou Ndour est-il la nouvelle cible de l’opposition et des Sénégalais épris de démocratie ? En effet, le quotidien L’Evidence qui en parle dans sa livraison du jour, renseigne que l’allié stratégique de Macky Sall est dépeint comme « le bras médiatique du pouvoir mais Ousmane Sonko, qui porte l’accusation, en a pris pour son grade ».

 

Il ajoute que « même s’il s’était engagé en 2012 contre la troisième candidature de Maître Abdoulaye Wade, le patron de GFM reste muet sur le projet prêté à son allié Macky Sall ». Cette posture et certainement le positionnement de son groupe de presse sur certains dossiers, selon le journal, semblent « pousser les ténors de l’opposition à le dénicher comme un allié du pouvoir ».
Seulement, même s’il n’est plus fringuant comme du temps du « Feke Ma Ci Bollé », l’artiste sénégalais n’en garde pas moins une popularité qui dépasse les frontières nationales. D’ailleurs, soutient-il, « la sortie du leader de Pastef qui s’attaque à cette idole sénégalaise a provoqué une vaste réaction à travers le monde, et plusieurs sympathisants de l’opposition se sont braqués contre les ténors de YAW  comme bouclier pour le symbole national ».
Aussi, Youssou Ndour n’a-t-il pas jugé utile de rompre le silence et la polémique est entretenue par les journalistes de son groupe de presse. Une nouvelle posture de l’ancien ministre de Macky qui, selon le journal, ne sera pas « une chose facile à gérer du côté du pouvoir. Déjà que l’intéressé lui-même fait la fine bouche, ses alliés du camp présidentiel ne jurent pas de la fidélité à toute épreuve du patron de presse dont le signal intriguant sur le 3ème mandat, suffit, selon plusieurs sources de l’Apr, a ne lui accorder aucun crédit sur le rang des soutiens indéfectibles de Macky Sall ».
A rappeler que la dernière déclaration faite par Youssou Ndour devant lors du Magal de Touba, chez le porte-parole du Khalife Serigne Bass Abdou Khadre en dit long. « Personne ne peut diriger le Sénégal mieux que moi » avait déclaré récemment le Roi du Mbalax. Va-t-il déposer sa candidature à la présidentielle comme en 2012 ? Wait and see…

Comments are closed.