Dix (10) syndicats exigent son départ: Le ministre du Tourisme Alioune Sarr réplique

224

Le Communiqué de l’Intersyndicale des Travailleurs de l’Aviation civile et du Secteur des Transports aériens, signé par certaines organisations membres de cette structure à l’exception du SYNPAAS, syndicat majoritaire de LAS SA et du SUTTAAAS non membre de cette intersyndicale, appelle de notre part les précisions ci-dessous à l’endroit de l’opinion et des acteurs de la plateforme aéroportuaire, en dépit de la désolidarisation du SPAS et du SYNATRACS.

 

En effet, depuis trois ans, le Ministre du Tourisme et des Transports aériens (MTTA) s’est évertué à instaurer un dialogue ininterrompu avec les partenaires sociaux représentant les travailleurs de la plateforme aéroportuaire.

La plupart des points soulevés ont fait l’objet de discussions avec le Ministère dont la dernière a été présidé par le Ministre le mardi 26 avril 2022.

. Concernant le dossier de l’Indemnité de Sécurité Aérienne (ISA) complémentaire
Suite à la demande de généralisation à tous les agents de l’augmentation de l’ISA accordée aux cadres de la Représentation de l’ASECNA lors du transfert de l’aéroport à DIASS, du reste accepté par le Département, cinq syndicats de la plateforme ont signé un courrier envoyé au MTTA pour avertir sur le danger de la mise en œuvre de ces décisions pour la stabilité du secteur car selon eux, l’augmentation devrait concerner l’ensemble des travailleurs de toutes les entités (LAS, AIBD SA, ANACIM et HAAS).
Le MTTA a donc décidé de geler l’ensemble des mesures nouvelles relatives à cette indemnité et d’initier, en rapport avec les dirigeants de l’ensemble des structures concernées, une réflexion sur la faisabilité et la soutenabilité de la généralisation de l’augmentation de l’ISA, sachant que l’Etat n’est pas l’employeur direct des travailleurs de ces structures.

⦁ Concernant l’habitat social
Le MTTA a réactivé le dossier de Dagha Kholpa dès sa prise de fonction. Le Chef de l’Etat a décidé d’octroyer 80 ha aux travailleurs de la plateforme aéroportuaire. La mise à disposition des terrains n’est pas du ressort du Ministère.
La procédure est en cours au niveau du Ministère chargé de l’Urbanisme et les organisations syndicales sont régulièrement informées de l’état d’avancement de ce dossier. Aucun blocage à ce niveau n’est relevé.

⦁ Concernant le pilotage et la mise en œuvre de la stratégie du hub aérien
S’agissant de la fusion entre ADS et AIBD SA, le MTTA a piloté le processus de fusion en associant les syndicats aux travaux de toutes les sous-commissions. Le procès-verbal des travaux est contresigné par les syndicats. Les recommandations sont en train d’être mises en œuvre par AIBD SA.
Quant aux autres aspects du plan stratégique du hub aérien, le MTTA les pilote avec l’ensemble des structures concernées.

⦁ Concernant l’amélioration des conditions de travail et des conditions d’emploi
Les problèmes soulignés par l’intersyndicale concernent les temps de repos, l’organisation des vacations, la formation, la restauration etc. Ils sont beaucoup plus du ressort des directions des structures que du MTTA.

⦁ Concernant l’ouverture de la participation au capital de LAS SA
Pour faire suite à cette demande formulée lors de la rencontre du 26 avril 2022, le Ministère a saisi le Conseil d’Administration LAS SA.

En définitive, ce qui reste constant en dépit de la grave crise de la Covid 19 sur le secteur des transports aériens à l’échelle mondiale avec son lot d’entreprises en faillite et des vagues de licenciement, au Sénégal le gouvernement à travers le Ministère du Tourisme et des Transports a réussi à maintenir les outils de production et à préserver les emplois au prix d’un engagement inédit et total en faveur des travailleurs et des entreprises sous la conduite du Ministre Alioune SARR.

Ces efforts sont également à la base du dynamisme noté dans la mise en œuvre de la stratégie hub aérien et touristique autour du développement de AIBD, du déploiement d’Air Sénégal et du Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal.

Ce dynamisme se nourrit au quotidien du dialogue et de la concertation permanente entre toutes les parties prenantes. Une considération tellement ancrée dans le management du secteur dans notre pays qu’aucun homme ou organisation sérieuse et honnête ne saurait remettre en cause.

Dakar, le 09 Août 2022

Comments are closed.