Défaite de BBY à Guédiawaye: Les apéristes se renvoient la responsabilité entre eux

37

La défaite catastrophique de Benno Bokk Yakkar à Guédiawaye au soir du 31 juillet suscite toujours indignation mais aussi introspection. Le Comité d’alerte et remobilisation (Car) de l’Apr, sans filtre, tire sur les fautifs, non sans éclairer sur le droit chemin pour une sortie de crise.

 

L’inter coalition Yewwi-Wallu gagne le département de Guédiawaye et dépasse de 24 809 voix la coalition Bby. Ces informations issues des élections législatives confirment à nouveau la suprématie de l’inter
coalition, selon le Comité d’alerte et remobilisation (Car) de l’Apr qui pousse un coup de gueule.  

Pourtant, ledit comité, rappelle-t-il, de par ses alertes de mai et juin derniers avait mis le holà. Laquelle portait sur la nécessité de créer, au sortir des élections locales, les conditions d’une dynamique unitaire pour gagner les législatives de juillet 2022.

Cependant, la quasi-totalité de ces recommandations n’a pas été appliquée, regrette le Car.

Ainsi, la débâcle de Bby constatée au cours de ces législatives appelle de la part du CAR des interrogations dans son communiqué parvenu à Senego. Les raisons du désamour entre les Guediawayois et la coalition Bby,  la contribution des dissidents (responsables des listes parallèles et des mouvements) sur les décompte des résultats au soir du 31 juillet 2022, entre autres.

Il estime que les raisons du désamour entre les Guediawayois et Bby résident principalement sur le comportement de certains leaders de Bby

Dans la mouvance, le CAR dénonce avec la plus grande énergie le jeu de dupe, le népotisme, l’égoïsme, l’ostracisme et l’arrogance qui ont constitué le leitmotiv de la  bérézina politique de Bby à Guédiawaye.

Toutefois, le CAR soutient que le Président Macky Sall a de tout temps œuvré pour une politique de développement en faveur de Guédiawaye qui s’est traduite par la création de beaucoup d’infrastructures d’intérêt public, entre autres.

Aussi recommande t-il la création de conditions de réconciliation des responsables et militants de l’APR ; la réorganisation des coordinations départementales et communales de l’APR à Guédiawaye ; la revue de la collaboration entre l’APR et BBY ; le renforcement des structures existantes en leur donnant plus de crédit ; la revue des nominations et des postes électifs pour corriger le déséquilibre au niveau des communes.

Comments are closed.