Contravention de 3000 F Cfa pour non-port de masques : Moustapha Diakhaté parle d’un vol d’État.

185

Le respect du port des masques est devenu obligatoire dans les lieux qui accueillent du monde comme les marchés et les lieux de travail public comme privé.

A cet effet, celui qui ne respectera pas cette mesure sera pris en flagrant délit de non port de masque, et sera contraint de payer une contravention de 3000 f cfa. Une mesure que l’ancien parlementaire, Moustapha Diakhaté, ne partage pas et dénonce comme “un vol d’Etat”.

“La contravention de 3 000 f CFA pour non-port de masque est un vol d’Etat. Il faut refuser de payer l’amende ! Cette contravention pour non-respect du port de masque est tout simplement illégale, une escroquerie d’Etat”, a-t-il indiqué sur sa page Facebook, tôt ce vendredi matin.
Il ajoute que : “la contravention ci-dessous ne fait pas référence à l’arrêté du ministère de l’Intérieur nº011592 du 10 juillet 2020 prescrivant l’obligation du port du masque dans les lieux publics.

Cette disposition reste le seul fondement légal pour verbaliser l’infraction de non-respect du port du masque”.

Moustapha Diakhaté rappellera d’ailleurs que “cette ordonnance nº59 051/ MF du 31 mars 1959 qui date de l’époque coloniale et du Décret nº60 386/MJ du 8 novembre 1980 n’évoquent une infraction relative à la non observation de l’obligation de port de masque”.

Comments are closed.