Complot d’Etat, affaire Adji Sarr: Sonko bientôt entendu par le juge sur le fond

55

La convocation du leader de Pastef Ousmane Sonko, inculpé et placé sous contrôle judiciaire depuis le 8 mars 2021 sous fond de complot d’Etat pour l’écarter de la présidentielle 2024, est actée. Celle-ci entre dans le cadre de l’enquête ouverte suite à une plainte pour « viol » déposée contre lui par la masseuse et complice Adji Sarr.

L’affaire Sweet Beauté est dépoussiérée. Le juge du premier cabinet d’instruction, Maham Diallo, va entendre sur le fond le leader de Pastef-Les Patriotes.

Selon le quotidien Enquête, pour parer au plus pressé, les forces de défense et de sécurité sont en alerte maximale afin d’éviter les événements de mars 2021.

Un plan d’opération sera présenté prochainement à la plus haute autorité du pays.

Ousmane Sonko, arrêté le mercredi 3 mars 2021, alors qu’il était en route pour répondre à une convocation au palais de justice de Dakar, avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire, est accusé de « viol » par la masseuse Adji Sarr.

Déjà, Adji Sarr, Ndéye Khady Ndiaye, patronne de Sweet Beauté, Ahmet Sidy Mbaye, ami de Adji Sarr, le mari de Ndèye Khady Ndiaye, les autres masseuses ont été tous auditionnés par le Doyen des juges.

Comments are closed.