Bouclier du président Macky Sall : Serigne Modou Mbacké Bara Doli ne comprend pas certaines retrouvailles

23 059

Défenseur infatigable du président de la République, mais Serigne Modou Mbacké Bara Doli semble arrivé à bout de souffle. Le guide religieux s’est confié à MidiActu pour attirer l’attention du président de la République sur les efforts déployés par ses boucliers qui le défendent bec et ongles. 

La surprise…

Prompt à répondre à toutes attaques contre son mentor, mais le marabout politicien s’offusque du retour inattendu d’Idrissa Seck et de Moustapha Cissé Lô.

Lesquels ont eu dans un passé très récent, à traiter le président Macky Sall et la première Dame de tous les péchés d’Israël.

Inquiétudes des défenseurs du président Macky Sall

Dans ces conditions, Serigne Modou Mbacké Bara Doli considère que les boucliers du chef de l’État ont été jetés en pâture. « J’ai toujours adopté la posture selon laquelle, tout adversaire ou ennemi du président Macky Sall devra passer par moi avant de l’atteindre » se defend-il.

L’inertie des proches du chef de l’État

La preuve, aussi bien Idrissa Seck que Moustapha Cissé Lô en ont reçu pour leurs grades. C’est d’autant curieux pour le marabout que le président de la République a promu des responsables plus aptes à assurer sa défense contre ses détracteurs. Des gens qui restent aphones comme c’est le cas actuellement avec la récente déclaration de Mimi Touré à propos du 3ème mandat présidentiel.

Les contradictions de Yakham Mbaye

Le marabout rappelle que dans une déclaration de Yakham Mbaye, ce dernier qui parlait de sa réconciliation avec Moustapha Cissé Lô, a reconnu qu’il est belliqueux et téméraire des fois, mais il n’a rien de mal dans le coeur et que tout ce qu’il dit relève de la pure vérité »
Au regard de tout ce qui précède leurs retrouvailles, Serigne Modou Mbacké Bara Doli demande au directeur général du quotidien « Le Soleil » si les énormités et autres insanités antérieurement proférées par Cissé Lô sont avérées? Selon le guide religieux, voilà un exemple patent de rapports basés sur l’hypocrisie, et ceux qui me connaissent savent bien que je ne mange à ce plat »

Mimi Touré a prêché dans le désert 

Même s’il affirme condamner fermement le contenu de la conférence virtuelle de l’ancienne présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE), il n’en demeure pas moins qu’il  s’interroge sans rien comprendre sur la démarche du président de la République. En guise de réponse, Serigne Modou Mbacké Bara Doli rappelle à Mimi Touré que c’est  le Conseil constitutionnel qui est le seul organe habilité à valider ou invalider le troisième mandat.

La référence constitutionnelle 

Encore que dit-il « la Constitution stipule clairement que la durée du mandat présidentiel est de 5 ans. Nul ne peut faire plus de deux mandats successifs. Or, il n’a jamais été question du septennat et c’est important à savoir »

Mamadou Sall

Comments are closed.