Assemblée nationale: Macky Sall perd la majorité…

304

Avec le vent de révolte qui souffle au sein de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar, le président Macky Sall est en sursis. Il risque de ne plus avoir la main pour gouverner tranquillement comme lors de la 13e législature. En effet, Après Aminata Touré, la Coalition Benno Bokk Yakaar n’est pas épargnée par une autre tempête. Des caciques n’attendent que la formation du gouvernement pour donner le ton.

 

Déjà que sa majorité était si étriquée à l’Assemblée nationale avec seulement un député de plus (83 contre 82 pour l’opposition), Aminata Touré est entrée en rébellion. Et si ce feu qui couve se développe, Macky pourrait se retrouver qu’avec 80 députés ou même moins. Donc, il devient minoritaire à l’Assemblée nationale.

A moins de deux (2) ans de sa fin de magistère, c’est la veillée d’armes au sein de la majorité présidentielle. Certains hauts responsables grondent de colère et l’attendent de pied ferme. Macky Sall devra ainsi se la jouer serrer lors de la formation de son nouveau gouvernement pour préserver sa majorité et ne pas attiser le feu qui couve. Aminata Touré fait des émules au sein de la coalition, particulièrement à l’APR.

En effet, les espoirs étant déçus après l’installation de la 14e législature, ils sont nombreux à attendre la formation du nouveau gouvernement pour voir s’ils vont être réhabilités, s’ils seront traités conformément à leur rang au sein du parti. Des pontes de l’APR approchés par Pressafrik sont formels. «Si Macky Sall continue à nous traiter comme des moins que rien, nous aviserons. Nous sommes fatigués d’aller tout le temps au front pour que des inconnus, des gens qui ne mouillent pas le maillot se servent à notre place. Aminata Touré a raison de se comporter ainsi», lâche un proche de Macky Sall qui préfère garder l’anonymat.

La source a tenu à préciser que son leader n’est pas seul et qu’il y a d’autres qui pensent comme lui et ils échangent régulièrement. Là où il risque de faire plus mal, c’est qu’il a, au moins, deux députés qui lui seraient d’une fidélité et d’une loyauté sans faille.

Le comportement actuel de Mimi Touré et sa stratégie qui est de rester à l’Assemblée nationale et de pourrir la vie à Macky Sall se confirment, désormais Benno et l’opposition sont actuellement à égalité quasiment (82 députés chacun). L’ancienne directrice de campagne et tête de liste nationale de BBY lors des élections législatives joue en tout cas au trouble-fête.

Par ailleurs, il faut signaler que jusqu’ici ni Farba Ngom, ni les autres sergents recruteurs de l’APR n’ont pu réussir à faire transhumer des députés de l’opposition malgré leur grande offensive.

Comments are closed.