Arriérés de salaires au CESE : Le camp de Mimi Touré apporte un démenti

196

Selon une certaine presse, Idrissa Seck, le tout nouveau président du Conseil Économique, Social et Environnemental [CESE] ferait l’objet de pressions de la part des anciens collaborateurs de Mimi Touré. Selon ces informations, c’est d’anciens conseillers d’Aminata Touré qui lui réclameraient 3 mois de salaire. Réaction du camp de Mimi Touré…

Le camp de l’ex patronne du CESE  n’a pas mis du temps pour apporter la réplique. « Nous tenons à informer l’opinion qu’il n’a jamais été question pour les anciens membres du cabinet  de Mme Aminata Touré de toucher un franc de plus dès la publication du décret mettant fin aux fonctions et mettant par conséquent un terme à nos missions de conseillers. Nous n’avons jamais demandé d’être payés un jour de plus », lit-on dans une correspondance parvenue à la presse.

Selon le camp de Mimi Touré, le prédécesseur de d’Idrissa Seck n’a jamais fait pression auprès de qui que ce soit pour quelque paiement de salaires. Il pense même que ce serait de l’argent indu. « Si tout travail mérite salaire, tout salaire exige travail. Toute autre information sur cette question est contraire à la réalité ».

Comments are closed.