Agropole Sud: Un atelier de validation du projet pédagogique à Ziguinchor

45

Le Centre Universitaire d’Application et Innovation en Biotechnologies (CENAI-Biot) de l’Université Assane Seck de Ziguinchor tient un atelier de validation du projet pédagogique ( Licence et certificats de spécialité) , avec la collaboration et le soutien financier de l’Agropole Sud du 17 au 19 novembre courant, à Ziguinchor.

 

Contexte et Justification de l’Atelier

En effet, partant du constat selon lequel l’agriculture au Sénégal, comme dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne,occupe environ 70% de la population, la formation agricole quant à elle est caractérisée par une forte demande que l’offre n’arrive pourtant à satisfaire en raison de l’insuffisance des structures de formation et de la faiblesse de la réflexion ciblée de l’Etat dans les structures de conseil et de vulgarisation agricoles.
Au regard de cette situation et de la place du projet Agropole Sénégal dans le Plan Sénégal Emergent ( PSE) , l’enseignement universitaire professionnel devrait occuper une place centrale dans la stratégie visant à accompagner la productivité et la transformation agricoles et à contribuer au développement humain et à la modernisation des économies rurales. Cette ambition exige donc des institutions ayant le sens de l’innovation et capables de répondre à la demande de l’économie à travers des formations académiques,surtout certifiantes pour résorber la déperdition scolaire en comblant le gap entre les producteurs agricoles et les techniciens supérieurs.

L’ apport ou la démarche participative de l’UASZ

L’Université Assane Seck (UASZ) à travers le CENAI-Bot compte s’engager ,dans le cadre d’une vision stratégique partagée, par la mise en place de formations certifiantes dans le domaine de l’agroalimentaire pour contribuer au service à la communauté. Plusieurs atouts militent en faveur de la création de certificats de spécialisation: la déperdition scolaire, la volonté politique de l’Etat de faire de l’agriculture le moteur du développement, l’intérêt manifeste des partenaires techniques et financiers internationaux pour le Sénégal, pour l’ enseignement certifiant. L’ implication des collectivités locales et le développement du partenariat public privé (PPP) , la position géographique stratégique de l’UASZ et de l’implication de l’agropole SUD dans la commune d’Adéane apportent des arguments supplémentaires.
C’est dire donc que le déficit de formations ciblées à l’UASZ, exacerbé par la massification des effectifs et une faiblesse des flux sortants, a conduit à un faible niveau d’insertion des apprenants dans le tissu économique.
Dans cette optique, dans une démarche participative et en s’inspirant des modèles les plus innovants dans le domaine de la formation certifiante,mène depuis quelques années, en rapport avec les principaux acteurs du secteur de l’agroalimentaire au Sénégal et les partenaires techniques et financiers, une réflexion holistique et stratégique pour proposer des certificats de spécialité en mesure de fournir des connaissances et compétences pratiques en productions végétales et animales, y compris la transformation/ conservation des produits agricoles locaux pour assurer l’insertion des diplômés et favoriser la productivité, la croissance et la sécurité alimentaire au Sénégal.

La finalité de l’Atelier…

C’est dans ce cadre qu’un atelier de pré-validation de la maquette de Licence en biotechnologies agroalimentaires du CENAI-Biot a été organisé du 25 au 27 novembre 2021 à Ziguinchor.
Le présent atelier fait suite donc à cette pré-validation et doit permettre aussi de réfléchir sur une maquette de formation à la carte (formation courte) pour deux niveaux intermédiaires: classes de Quatrième, Troisième et Seconde. Le deuxième niveau est celui des classes de Première, de Terminale et plus.
C’est dire donc que cet atelier de validation du projet pédagogique du CENAI-Biot qui se tient pendant trois jours a pour objectif général de partager les référentiels de certificats de spécialité avec l’ensemble des parties prenantes et des partenaires stratégiques. Avec comme objectifs spécifiques de:
– Valider la maquette de Licence en biotechnologies agroalimentaires;
– Pré-valider les référentiels de formation à la carte;
– Identifier le profil du personnel enseignant pour l’ensemble des offres de formation à la carte.
Les résultats attendus dans cet atelier sont:
– La validation de la maquette de Licence pré-validée notamment dans ses composantes concernant les niveaux de formation retenus;
– L’ amélioration des référentiels de la formation de la formation à la carte pré-validés et, enfin, l’identification des personnes ressources ainsi que les institutions aptes à participer au niveau de la formation à la carte.
Rappelons que le projet phare « Création d’agropoles intégrés et compétitifs » s’inscrit dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE) en son pilier 1 relatif à la transformation structurelle de l’économie et à la croissance. Ces agropoles constitueront donc des pôles de développement agroindustriel facilitant la mise en réseau de tous les acteurs des chaînes de valeurs, avec des capacités et des compétences accrues. Ils servent, in fine, de plateformes multi-filières d’incubation et d’intégration de technologies, d’équipements et de services en faveur des Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Oumar Jean DIATTA ( Ziguinchor).

Comments are closed.